Formation d’interprète en langue des signes

Interprète français/langue des signes française : un métier

Depuis la fin des années 80, le métier d’interprète français <> langue des signes française s’est professionnalisé en Suisse romande. Différentes formations ont déjà eu lieu.

Avant d’entamer une formation d’interprète, il s’agit de posséder de très bonnes connaissances dans les deux langues de travail. En effet, la formation porte davantage sur les aspects de l’interprétation en tant que telle que sur les connaissances des langues. La formation se penche entre autres sur les domaines suivants :

  • Histoire de la langue des signes et culture des sourds
  • Linguistique
  • Déontologie
  • Techniques d’interprétation
  • Traduction
  • Perfectionnement du français
  • Perfectionnement de la langue des signes

Les interprètes diplômés sont également astreints, conformément au code de déontologie, à suivre des formations continues tout au long de leur carrière. Cela est nécessaire afin de rester à niveau et de fournir des prestations de qualité.


Formation de base

Formations d’interprètes en Suisse romande

Actuellement aucune formation d’interprètes n’est en cours.

Les précédentes formations d’interprètes en langue des signes de Suisse romande

  • Faculté de traduction et d’interprétation (FTI-Université Genève)
  • Master ETI 2010-2012
  • FILS 3 2004-2006
  • FILS 2 2001-2003
  • FILS 1 1994-1996
  • INPER & SGB-FSS
  • Formation INPER 1984-1986

Formations à l’étranger reconnues par l’ARILS

Les interprètes, issus de formations étrangères reconnues par l’ARILS et souhaitant venir travailler en Suisse romande, doivent suivre une procédure d’équivalence.

 

Différents documents relatifs à la procédure d’équivalence :

En France, formations reconnues par l’AFILS.

Pour plus d’informations à ce sujet, contacter les membres ARILS responsables de la commission formation d’interprètes: formation-interpretes@arils.ch